Histoire

d'une colonie à une ville de pionniers

Fondée par les romains, l'ancienne colonie de Haarlem a obtenu les franchises communales en 1245 de Guillaume II, Comte de Hollande. Dès lors, Haarlem se développa en l'une des villes les plus importantes de la Hollande. Durant la Guerre de Quatre-Vingt Ans, Haarlem a persévéramment résisté contre le siège par les Espagnols. Sous le règne de Guillaume d'Orange, beaucoup de Flamands se sont installés à Haarlem, dont les influences sont encore visibles de nos jours. Au Siècle d'or, Haarlem était une destination populaire pour les riches et les puissants.


 

Les pionniers

Haarlem est une ville de pionniers. La sculpture de Laurens Janszoon Coster sur le Grote Markt réfère à l'inventeur de l'imprimerie, Anthony Fokker a piloté son premier avion, le Fokker Spin, autour de l’Église Saint-Bavon, et Pim Muller est l'un des fondateurs du sport moderne aux Pays-Bas. La première ligne de chemin de fer des Pays-Bas relia Amsterdam à Haarlem, le plus ancien journal au monde encore publié de nos jours est le Haarlems Dagblad, et dans une église transformée, Jopen brasse deux bières harlémoises d'après une recette traditionnelle. 

Kenau et Ripperda

Kenau Simonsdochter Hasselaer et Wigbolt Ripperda sont deux héros de la résistance durant la Guerre de Quatre-Vingt Ans. Ils ont défendu Haarlem pendant sept mois contre l'armée espagnole. En juillet 1573, la population épuisée s'est finalement rendue. La version cinématographique de cette histoire enrôle les acteurs néerlandais Monic Hendrickx et Barry Atsma. Le film a remporté le prix du public lors du Stony Brook Festival à New York et est disponible en dvd.

Monuments et béguinages

Avec plus de 4 000 monuments nationaux et municipaux, Haarlem est la deuxième ville monumentale des Pays-Bas. Sur le Grote Markt, la plus ancienne place de la ville, autrefois terrain de tournoi des Comtes de Hollande, se trouvent l'édifice médiéval de l'Hôtel de ville, la Salle des gardes, l’Église Saint-Bavon et les halles aux viandes et poissons. Le centre-ville regorge de monuments magnifiques, tels que le « Waag », la maison Hodson, la Porte d'Amsterdam, la Cathédrale Basilique de Saint-Bavon et les béguinages, dont le plus ancien date de 1395. Pour en savoir plus, regardez les « Histoires monumentales ». 

Le nom Haarlem

Haralem
Des recherches archéologiques ont démontré qu'une population vivait déjà le long de la Spaarne 1500 ans av. J.-C. D'une ancienne colonie du « Geest » sur le cordon littoral, « Haralem » est devenue le siège des Comtes de Hollande. Grâce à la situation avantageuse le long de la rivière Spaarne, la ville se développa à grande vitesse. 

Haarloheim
Le nom de Haarlem est probablement dérivé du mot « Haarloheim », composé de « heim » (foyer), « haar » (colline de sable) et « lo » (forêt). L'origine du nom reste incertaine.

Harlem
En 1658, Peter Stuyvesant fonda la ville de « Nieuw Haarlem » sur la côte est américaine. En 1664, la colonie fut prise par les Anglais qui la renommèrent « Harlem ». Harlem est actuellement un quartier de la ville de New-York, au nord de Manhattan. 

Haarlemse muggen 
Les habitants de Haarlem ont reçu le surnom de « moustiques ». L'origine en est incertaine, mais aux 14e et 15e siècles, « moustique » était une injure. Peut-être le nom vient-il simplement du fait des nombreux moustiques à Haarlem autrefois. Ou alors du fameux pinaillage (« muggenziften ») des harlémois, ou enfin, de la légendaire sorcière qui menaça de transformer la population en moustiques si elle refusait d'obéir.